La Côte d’Ivoire et ses partenaires actualisent les données sur le plan d’assistance des migrants
jeudi 17 septembre 2020
La Côte d’Ivoire et ses partenaires actualisent les données sur le plan d’assistance des migrants

 Un atelier d’actualisation du plan d’assistance au retour volontaire et à la réintégration des migrants s’est déroulé le lundi 14 septembre 2020 à Abidjan, en vue de renforcer les efforts de coordination nécessaire afin de répondre aux défis engendrés par la migration.

A l’initiative du ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur et ses partenaires, cette rencontre fait suite aux ateliers de réflexion pour l’élaboration d’un plan d’assistance au retour volontaire et à la réintégration tenus en novembre 2016 et novembre 2017. Elle vise à intégrer les offres de service des ministères techniques, valider au niveau technique, le plan d’assistance au retour volontaire et de réintégration des migrants ivoiriens.

« Au moment de la proposition de ce plan pour adoption par le gouvernement, des nouveaux défis notamment sanitaires ont modifié le contexte de l’opérationnalisation de l’assistance. Il est donc devenu impératif de procéder à son opérationnalisation en introduisant les offres de services des différents ministères tout en prenant en compte du nouveau contexte avant sa validation », a précisé le ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Albert Flindé, à l’ouverture des travaux.

Faisant le bilan des activités de retour des migrants en Côte d’Ivoire, le chef de mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Marina Schramm a précisé que de mai 2017 à ce jour, plus de 7.000 Ivoiriens ont été assistés pour leur retour volontaire.

En outre, plus de 6.000 d’entre eux ont bénéficié des premiers services pour faciliter leurs arrivées et 3.200 personnes ont obtenu une aide à la réintégration complète à travers des formations professionnelles, le poursuite des études, une assistance médicale, psychosociale ou un soutien à la création d’activités génératrices de revenus.

Le chef de la délégation adjoint de l’Union européenne (UE), Laurent d’Ersu, a relevé que durant ces trois ans, sa structure a accordé un financement de 4,2 millions FCFA d’euros, soit un peu plus de 2,7 milliards FCFA dans le cadre des projet collectifs ou individuels de réintégration et de réinsertion des migrants en Côte d’Ivoire mis en œuvre par l’OIM. Il a salué le gouvernement ivoirien pour le succès du projet dont la fin est prévue à la mi-2021.

 

Source: abidjan.net