Relations égypto-namibiennes
lundi 18 février 2019
Relations égypto-namibiennes

L’Égypte est l’un des premiers pays à nouer des relations diplomatiques avec la Namibie après son indépendance en 1990. En avril 2008, la Namibie a envoyé son premier ambassadeur au Caire, après avoir établi sa première représentation diplomatique au Moyen-Orient au Caire en 2007. L’Égypte a joué un rôle de premier plan dans le soutien du Mouvement de la libération de la Namibie (SWAPO), dans sa lutte pour l'indépendance contre l'autorité raciste en Afrique du Sud. De plus, l’Égypte a soutenu la Namibie auprès des instances internationales, en particulier auprès des Nations Unies, à travers le Conseil des Nations Unies pour la Namibie. L’Égypte a également fourni à la Namibie une assistance matérielle et morale. Elle s’est engagée à la formation du premier bataillon namibien face au régime de l’apartheid ; c’était une initiative entreprise par le président Gamal Abdel Nasser, le premier à accueillir le mouvement Swapo en-dehors de la Namibie.

Les relations politiques étroites et solides entre les deux pays ont abouti à la participation de l’Égypte aux célébrations de l’indépendance de la Namibie en 1990 et au souci ininterrompu de l’Égypte d’aider la Namibie et de le soutenir sur les plans politique et économique après l’indépendance.

Le 19 juin 2014, le président Abdel Fattah al-Sisi, qui venait d’accéder au pouvoir, a reçu un télégramme de félicitations de la part de Hifikepunye Pohamba, alors président de la République de Namibie.

Stages de formation :

Un mémorandum d'entente sur la formation diplomatique a été signé entre les deux pays en novembre 2006. Deux stages ont été organisés par le ministre adjoint des Affaires étrangères en faveur des délégations futures des divers ministères namibiens.

Plusieurs stages de formation diplomatique sur les protocoles, les relations internationales et la coopération ont été organisés en Namibie, suivis de deux sessions consacrées à la préparation des conférences, à la formation des responsables centraux du ministère des Affaires étrangères et des responsables du Comité national de la planification dans le domaine de la coopération internationale. En outre, l'Égypte a formé 170 fonctionnaires de la Namibie travillant dans le domaine des conférences internationales, si bien que la Namibie est devenue le siège continental des conférences africaines.

Les bourses d’études :

L’Égypte a consacré cinq bourses dans les universités égyptiennes dans les domaines de la médecine, de l’ingénierie et de la géologie, entre autres, en faveur de la Namibie. Deux bourses sont également consacrées à l’Université d’Al-Azhar également en faveur de la Namibie.

Visites réciproques :

Le président namibien Hage Geingob a participé au sommet des trois blocs africains à Charm el-Cheikh en juin 2015.

Une délégation conduite par la ministre namibienne des Affaires étrangères, Netumbo Nandi-Ndaitwah, s'est entretenue au Caire, du 31 octobre au 2 novembre 2010, avec les ministres des Affaires étrangères, du Commerce et de l'Industrie, de l'Agriculture, de la Bonification et de l'Éducation.

Une délégation namibienne s’est rendue en Égypte, sous la conduite du Premier ministre et du ministre des Affaires étrangères, pour participer au sommet des non-alignés à Charm el-Cheikh en juin 2009.

Une délégation namibienne s’est rendue en Égypte, sous la conduite du ministre des Affaires étrangères, pour participer au Forum Chine-Afrique à Charm el-Cheikh en novembre 2009.

Une délégation namibienne, dirigée par le ministre du Commerce et de l'Industrie, alors Hage Geingob, s’est rendue au Caire pour participer à la Conférence des ministres africains du commerce du 27 au 29 octobre 2009.

Une délégation namibienne, dirigée par le ministre de l'Éducation, est arrivée en Éypte en février 2008 pour examiner les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans le secteur de l'éducation et de tirer parti des compétences égyptiennes en matière d'enseignement.

Une délégation, dirigée par le ministre namibien de la Santé Dr. Richard Kamwi, s'est rendue en Égypte en octobre 2008 pour examiner les moyens de développer et de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la santé.

Le Président du Parlement namibien, M. Theo-Ben Gurirab s’est rendu en Égypte en décembre 2008, en sa qualité de président de l'Union interparlementaire, dans une mission d'enquête sur les événements qui ont été alors produits à Gaza.

Les Relations commerciales entre l'Egypte et la Namibie :

Les principaux produits exportés sont :

- Les flacons en verre, l’huiles lubrifiantes, les tubes et tuyaux en acier, les meubles en bois, et les médicaments.

Les principaux produits importés sont :

- Les ustensiles en cuivre pur, et le zinc brut.

Des négociations sont en cours avec la Namibie dans le cadre de l'accord de libre-échange entre les trois blocs (le COMESA, la CDAA et la Communauté de l'Afrique de l'Est).

Les investissements égyptiens en Namibie :

Les investissements égyptiens en Namibie sont distingués dans le secteur des télécommunications : Tilcel, une des sociétés d’Orascom qui appartient à l’homme d’affaires égyptien Naguib Sawiris, a acheté Cell One pour les services de téléphonie mobile, contre 88 millions de dollars. De plus, des investissements d'une valeur de 60 millions de dollars sont placés dans un projet d'irrigation dans le Nord du pays. Outre les hommes d'affaires égyptiens qui travaillent en Namibie dans les domaines de l'importation-exportation et dans celui des consultations en ingénierie.