République de Sierra Leone
lundi 28 janvier 2019
République de Sierra Leone

Position et superficie

La Sierra Leone, dont la superficie s’élève à 71 740 km², est un pays de l’Afrique de l’Ouest. Elle est ouverte à l’Ouest et au Sud sur l’océan Atlantique. Elle est limitée au Nord et à l’Est par la Guinée et au Sud-est par le Liberia.

Géographie

Adossée aux monts Loma (Bintimani, 1.950 m), la Sierra Leone est constituée de trois grands ensembles de reliefs : des plateaux intérieurs taillés dans le vieux socle cristallin et incisés par de profondes vallées, des plaines littorales basses parsemées de reliefs résiduels et des côtes découpées en rias au nord de l'île Sherbro, dont le Rokel, estuaire de la Seli protégé par « la montagne du Lion » (la « Serra Leo » des navigateurs portugais), presqu'île abritant la capitale, Freetown. 

Les forêts qui poussent sur les collines et les montagnes sont peuplées de singes, de chimpanzés, de tigres, de porcs-épics, d’antilopes et de crocodiles, mais aussi d’hippopotames, d’éléphants et de buffles. 

Monnaie

Le Leone (SLL).

Climat

Frappé de plein fouet par la mousson atlantique, le pays est très humide: plus de 3.000 mm annuels sur les côtes, plus de 2.000 mm dans l'arrière-pays. Les bas-fonds côtiers portent la mangrove, et la forêt dense semi-hygrophile, qui tapisse les plateaux intérieurs, avec des variantes plus sèches au nord-est, est remplacée par des savanes arborées lorsque les défrichements ont été actifs.

Langues

L’anglais, le krio, le Temne, le Mendé.

Fête nationale

27 avril (anniversaire de l’indépendance du Royaume Uni en 1961).

Drapeau

Le drapeau de la République de Sierra Leone est composé de 3 bandes horizontales de même largeur, de haut en bas, verte, blanche et bleue. Ces couleurs sont reprises des armoiries. La couleur verte représente les montagnes accidentées et l'agriculture, la couleur bleue représente la mer et symbolise l'espoir et la paix, la couleur blanche symbolise la justice et l'unité.

Capitale

Freetown.

Villes principales

Caladou (Sefadu), Bo, Kenema et Makeni.

Démographie

7 794 974 habitants (2018)

Histoire

Le territoire de l'actuelle Sierra Leone fut le refuge de nombreux peuples, lors des conflits politiques de la savane. Des peuples mandingues s'y alors établirent : les Mendés sur la côte, les Temnès vers la frontière de l'actuel Liberia et les Soussous dans le centre. Les Temnès édifièrent un royaume qui résista aux attaques mendé, et leurs rois soumirent nombre de chefs locaux et les obligèrent à leur payer des tributs en or et en ivoire.

En 1462, l’explorateur portugais Pedro de Sintra débarqua sur les territoires dominés par les Temnès, et établit le premier port auprès d'un alignement rocheux appelé Serra Leão ou Montagne du Lion.

La région riche en produits très variés allécha Français, Hollandais et Anglais, outre les Portugais qui faisaient déjà des échanges commerciaux avec les populations fixées sur les littoraux. Ce ne fut qu’au XVIe siècle que la traite négrière s’accentua, suite aux conflits animés entre les populations indigènes du pays. L’intervention des Anglais au milieu du siècle fit de la Sierra Leone un centre actif de la traite des Noirs.

En 1787, une société britannique acheta des terres aux chefs autochtones, y installa un premier contingent d'esclaves libérés des plantations américaines et réfugiés au Royaume-Uni. En 1791, le Parlement britannique mit sur pied la Sierra Leone Company pour faire cultiver café et coton sur la terre concédée par les Temnès.  En 1792, plus d'un millier de Noirs américains arrivèrent à la Sierra Leone. La même année, Freetown, ou la ville de la liberté, fut fondée et la Sierra Leone devint alors la première colonie britannique de l'Afrique de l'Ouest. En 1794, le poste de gouverneur en fut confié à Zachary Macaulay. En 1808, l'Angleterre rattacha la colonie à la Couronne.

Le 2 juillet 1839, se produisit la fameuse révolte de La Amistad, menée par un groupe de Mendès contre la traite des Noirs.

En 1896, la Grande-Bretagne établit son protectorat sur l'arrière-pays. En 1897, Bai Bureh (1840-1908), un dirigeant sierra-léonais, un stratège militaire et un religieux musulman, dirigea le soulèvement de Temne et de Loko contre l’impôt de case imposé par l’occupation, contre la domination britannique dans le Nord de la Sierra Leone et contre les Krios ou créoles, descendants des esclaves libérés. Mais il fut arrêté en novembre 1898 et exilé vers l’actuel Ghana.

Jusqu'en 1947, le territoire acquis définitivement lors du partage de l'Afrique entre les Européens, resta divisé en deux parties administrées différemment. À la colonie de la Couronne, peuplée de sujets britanniques et de créoles, les uns et les autres vivant autour de Freetown, s'opposait depuis le Protectorat, intérieur délaissé, ignoré et méprisé jusqu'à la mise en valeur des ressources minérales dans les années 1930. 

Le déclin du commerce et les deux guerres mondiales conduisirent en 1947 à l’élaboration de la Constitution unitaire, puis en 1951 à la préparation d’un programme de décolonisation. Milton Margai, ancien médecin et chef du Parti du peuple de Sierra Leone (Sierra Leone People's Party), fut nommé Premier ministre en 1954. Le 27 avril 1961, la Sierra Leone accéda à l'indépendance. 

Régime

Présidentiel.

Constitution

1er octobre 1991.

Pouvoirs exécutif et législatif

La Sierra Leone est une république multipartite à régime présidentiel, où le président est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement, tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et la Chambre des représentants. Le pouvoir judiciaire est indépendant de l’exécutif et du législatif. 

Partis politiques

Le Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP), parti au pouvoir ; le  Congrès de tout le peuple (All People’s Congress, APC) ; le Parti démocratique du peuple ; en plus de la Coalition pour le changement (C4C) et le Parti de l'unité nationale et de la réconciliation (NURP), créés en de 2017.

Politique étrangère

Après la proclamation d'indépendance de 1961, le Sierre Leone reste au sein du Commonwealth et conserve de bonnes relations avec la Grande-Bretagne. Sous la présidence de Siaka Stevens (1971-1985), un rapprochement s'esquisse avec les pays communistes, notamment la Chine et l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). La guerre civile qui déchire le Liberia au début des années 1990 a eu des conséquences néfastes en Sierra Leone.

Ce pays est membre de plusieurs organisations internationales dont l’ONU, l’UA, l’OMC et la CEDEAO.

Économie

L'économie du pays est principalement basée sur les exploitations minières de diamant et d'or. Les autres produits exportés sont le café, le grain de palme, le cacao, la noix de cola et les épices. Le riz, cultivé par 80 % des fermiers, est le plus important moyen de subsistance et, avec le millet dans le Nord-est, un produit de base. Le café est cultivé dans les provinces de l'Est et du Sud. Les autres produits alimentaires sont l'ananas, l'igname, l'arachide, le maïs, le manioc, la noix de coco, la tomate et le poivre.

 

Sources :

http://www.sierra-leone.org/index.html https://touslesdrapeaux.xyz/sierra_leone.html

https://www.populationdata.net/pays/sierra-leone/

http://www.ecowas.int/etats-membres/sierra-leone/?lang=fr

https://fr.wikipedia.org