La République unie de Tanzanie
dimanche 13 janvier 2019
La République unie de Tanzanie

Position

La République unie de Tanzanie est un État d'Afrique orientale. Elle est située en bordure de l'océan Indien. Elle possède des frontières communes avec le Mozambique et le Malawi au Sud, avec la Zambie, la République démocratique du Congo, le Burundi et le Rwanda à l'Ouest, et avec l'Ouganda et le Kenya au Nord. Trois lacs forment des frontières naturelles de la Tanzanie : le lac Victoria, qui la sépare de l'Ouganda ; le lac Tanganyika, le long de la République démocratique du Congo ; et le lac Malawi au Sud.

Superficie

947 300 km.

Géographie

La Tanzanie est traversée du Nord au Sud par la Rift Valley. Cette immense faille a creusé les gorges d'Olduvai et a donné naissance au Kilimandjaro, le plus haut sommet d'Afrique (5895 m. d'altitude), situé près de Moshi à la frontière du Kenya. Une deuxième branche de la Rift Valley court le long de la frontière occidentale sur laquelle se situent trois grands lacs naturels, le lac Tanganyika, le lac Victoria et le lac Malawi.

On trouve en Tanzanie quasiment tous les grands mammifères africains. Le quart de la superficie du pays est consacré à 14 réserves naturelles, dont les parcs de Big Five naturels du Serengeti, du lac Manyara, du Ruaha, la réserve de Tarangire et du cratère du Ngorongoro (large de 20 km. et profond de 600 m.).

La Tanzanie possède des pierres précieuses (la Tanzanite par exemple), de l’or et du diamant, ainsi que du charbon, du fer, du mica, du plomb, de l'étain, du tungstène et du kaolin.

Les régions côtières sont bordées de récifs coralliens et présentent un relief relativement plat. L’île de Zanzibar, située à une trentaine de kilomètres au large du continent, couvre une superficie de 1660 km² et s'étend sur une longueur de 90 km. C'est la plus grande île corallienne au large des côtes africaines. L'île de Pemba, de la moitié de la superficie de Zanzibar s'étend sur 68 km de long. Les deux îles présentent un relief plutôt plat.

Le reste du pays est constitué par un vaste plateau d'une altitude moyenne de 1200 m. La forêt, qui recouvre près d'un tiers du territoire, constitue l'une des principales richesses naturelles. Les principales essences sont l'acajou et le camphrier.

Monnaie

Shilling tanzanien.

Climat

On distingue en Tanzanie, deux zones climatiques bien distinctes:

- L'intérieur, avec les hauts plateaux subissant un climat tropical tempéré. Les températures ne sont jamais élevées du fait de l'altitude.

- La côte, plate, au climat équatorial humide de type mousson. La température moyenne est comprise entre 24.5 degrés et 30.3 Degrés.

En Tanzanie, la saison de pluies est repartie entre :

- La grande saison des pluies (début mars jusqu'au début mai). Les nuits peuvent être fraîches, voire froides.

- La petite saison des pluies (début novembre jusqu'à mi-décembre). Les pluies ne durent que quelques heures.

- La saison sèche, quant à elle, débute en mai et s'achève en octobre, les mois les plus chauds étant compris entre décembre et février.      

          

Langues

Le Kiswahili, l'anglais et l'arabe.

Fête nationale

26 avril (date de l’indépendance de l’occupation britannique en 1960 et de la création de l’Union du Tanganyika et de Zanzibar).

Drapeau

Il correspond à une fusion des drapeaux du Tanganyika et de Zanzibar. Il est traversé diagonalement par une bande noire bordée de jaune allant du point de drisse inférieur au point flottant supérieur. Le triangle supérieur est vert et le triangle inférieur est bleu.

Capitale

Dodoma (capitale officielle).

Villes principales

Dar es Salam, Zanzibar, Arusha, Mwanza, Tanga, Tabora, Mbeya.

Démographie

54.199.163 d'habitants (en 2018).

Histoire

Le nom Tanzania vient de l'unification en 1964 du Tanganyika et du Zanzibar.

En fait, à partir du VIIe siècle, les navigateurs arabes commerçaient sur la côte, où ils s'installèrent progressivement, depuis Mogadishu en Somalie jusqu'à Sofala au Mozambique. Les cités qu'ils fondèrent s'enrichirent du commerce de l'or et de l'ivoire. Ils y construisirent palais et mosquées, en même temps que se développa une langue, le swahili, mélange d'arabe et de bantou, dont la transcription fut en caractères arabes.

À la fin du XVe siècle, les Portugais s'emparent de ces ports et de Zanzibar, pour en être chassés par les Arabes au milieu du XVIIe s. Le sultanat d'Oman établit sa souveraineté sur la côte et sur l'île de Zanzibar où, en 1840, vint s'établir le sultan d'Oman Seyyid Saïd. Sous son égide, les caravanes commerciales pénétraient de plus en plus loin vers l'intérieur, et le long de leurs routes se développèrent des comptoirs, noyaux de centres urbains, comme Tabora.

Le 6 avril 1861, le sultanat de Zanzibar rompit ses liens avec Oman. Et voilà que les explorateurs anglais Burton, Speke, Livingstone et Stanley sillonnèrent la région.

Dès le congrès de Berlin, tenu en février 1885 et où les puissances européennes se partagèrent l'Afrique, la compagnie commerciale Deutsch-Ostafrikanische Gesellschaft, installa le protectorat allemand au Tanganyika et à Zanzibar. En 1890, l'Allemagne céda Zanzibar à l'Angleterre en échange de l'île d'Helgoland (alors possession britannique) en mer du Nord.

À l’issue de la Première Guerre mondiale, les Allemands se rendirent aux troupes britanniques en 1918. L'Afrique orientale allemande fut alors placée sous le mandat de la Société des Nations, qui confia le Tanganyika à la Grande-Bretagne.

En 1954, Julius Nyerere, le père de l’indépendance en Tanzanie, créa la Tanganyika African National Union (TANU) qui remporta les élections de 1960 au Conseil législatif. Nyerere devint Premier ministre et le Tanganyika accéda à l'indépendance en 1961. La république fut proclamée en décembre 1962, dont Nyerere fut élu président, mais resta membre du Commonwealth. Le swahili – transcrit en caractères latins depuis la colonisation – devint langue officielle. Un an plus tard, les Britanniques accordèrent finalement l'indépendance à Zanzibar, le 10 décembre 1963, qui resta sous la forme de sultanat.

Or, l'indépendance de Zanzibar sous un sultanat ne régla toutefois pas les tensions raciales qui dégénèrent en troubles, puis en un coup d’état, instaurant le 12 janvier 1964 une « république populaire » à tendance marxiste. Nyerere, soucieux notamment de l'exportation du conflit au Tanganyika voisin, parvint à réaliser l'union du Tanganyika et de Zanzibar pour constituer la Tanzanie en avril 1964. Nyerere en devint le président, et le président de Zanzibar, Abeid Karume, le vice-président.

Régime

République.

Constitution

  • Entrée en vigueur : 25 avril 1977.
  • Révisions : 1984, 1992, 1994, 1995.

Pouvoir exécutif

Le Chef de l'État et du gouvernement est le président de la République. Il est élu au suffrage universel direct, et la durée de son mandat est 5 ans, renouvelable une fois.

Le Premier ministre est nommé par le président de la République parmi les membres de l'Assemblée nationale.

Pouvoir législatif

Assemblée nationale

  • Nombre de membres : 275 membres
  • Mode de désignation : 232 députés sont élus au suffrage universel direct et 43 sont nommés
  • Durée du mandat : 5 ans

Le président de la République tanzanienne peut dissoudre l'Assemblée nationale.

L’Assemblée nationale en Tanzanie peut destituer le président par une procédure d’impeachment.

Bien que rattaché à la Tanzanie, Zanzibar bénéficie d'une certaine autonomie politique, mais dépend totalement du pouvoir tanzanien à propos des questions économiques, financières, juridiques, de politique étrangère et de maintien de la paix à l'étranger et dans l'archipel.

L'entité désigne son propre président placé à la tête d'un gouvernement local chargé des affaires régionales. La chambre des représentants (avec 50 sièges, élus au suffrage universel pour un mandat de cinq ans) est chargée de voter des lois propres à l'entité. Le pouvoir est aux mains du président qui est ministre de Tanzanie.

Pouvoir judiciaire

La Tanzanie est dotée d’un système judiciaire à cinq niveaux combinant les institutions tribales, islamiques et de la Common Law.

L’appel est dévolutif, depuis les tribunaux de première instance vers les tribunaux de districts, puis les cours magistrale, la Haute cour, et enfin la Cour d’appel. Les juges sont nommés par le juge en chef, à l’exception des juges de la Haute cour et de la Cour d’appel, qui sont nommés par le président.

Le système judiciaire de Zanzibar est similaire et tous les cas jugés par les tribunaux de l’île, sauf ceux qui relèvent du droit constitutionnel et de la loi islamique, peuvent faire l’objet d’un recours auprès de la Cour d’appel de l’Union.

Partis politiques

Le parti Chama Cha Mapinduzi CCM (parti de la révolution en swahili) est le parti principal du pays.

Politique étrangère

La Tanzanie est un membre actif de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), elle est l’un des contributeurs principaux en troupes de la MONUSCO, elle est membre fondateur de la Communauté d’Afrique de l’Est (ou EAC), elle est aussi membre de la Communauté de Développement de l’Afrique australe (SADC) et du Commonwealth.

Il est à noter que la Communauté d’Afrique de l’Est (ou EAC) rassemblant la Tanzanie, le Kenya, le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda, en plus du Soudan du Sud à partir de 2016, a permis la mise en place d’un marché commun en 2010 (les pays de l’EAC représentent aujourd’hui un tiers des échanges de la Tanzanie). La Tanzanie pousse à l’approfondissement de la coopération entre les pays de la Communauté.

La Tanzanie a également signé l’Accord tripartite de la Zone de Libre Échange, qui associe les États membres du Marché commun pour l’Afrique orientale et australe (COMESA).

Économie

La Tanzanie a connu, au cours de la dernière décennie, une croissance de l’ordre de + 6,5 % par an (7 % en 2015), qui devrait se maintenir à un niveau important. Le PIB par habitant a doublé entre 2000 et 2016.

La croissance de la Tanzanie est principalement tirée par le secteur des services, dont les télécommunications, les services financiers, et par la construction de grandes infrastructures.

La Tanzanie dispose d’un potentiel important et diversifié de ressources énergétiques : gaz naturel, hydroélectricité, charbon, énergies renouvelables. Avec des réserves de gaz d’environ 55 billions de m3, le pays pourrait devenir un exportateur majeur de gaz naturel dans les prochaines décennies.

La Tanzanie est également une plateforme régionale de transports. La modernisation de son réseau constitue un enjeu clé pour ce pays qui peut se prévaloir d’une position géographique privilégiée, puisqu’elle débouche et donne accès à six pays enclavés.

 

Sources :

www.tanzaniatourism.go.tz

www.nbs.go.tz

www.tanzanie-safari.com

Encyclopédie Larousse en ligne

diakadi.com

thecommonwealth.org

fr.wikipedia.org

data.un.org